FAQ : A propos de nos formations

6. Bachelor, Licence, Master, Mastère : quelles différences ?

Les diplômes obtenus dans l’enseignement supérieur portent différents noms. A l’université, le système est basé sur le LMD (Licence en 3 ans, Master en 2 ans, puis Doctorat). Dans l’enseignement privé, on parle de bachelor, généralement en 3 ans, et de mastère, en 2 ans. Certaines écoles obtiennent du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de délivrer un diplôme dit grade de master, sur le modèle de l’université. Il est accordé sur des critères académiques avec une part importante attribuée à la recherche et à la présence de professeurs-chercheurs permanents.

Les bachelors et les mastères sont parfois assortis d’un titre certifié de niveau II ou I reconnu par la CNCP, un organisme dépendant du Ministère du Travail et de l’Emploi. C’est le cas à l’ESGCI, où l’enseignement est axé sur la pratique via des ateliers et des projets d’entreprise, l’internationalisation et la professionnalisation via des stages, de l’alternance et des professeurs issus du monde de l’entreprise. 

7. Un titre certifié, qu’est-ce que c’est ?

La CNCP (Commission Nationale de la Certification Professionnelle) est un organisme qui dépend du Ministère du Travail et de l’Emploi. Elle s’assure de la qualité professionnelle des formations sur la base d’enquêtes approfondies sur l’insertion des diplômés, les débouchés et les niveaux de salaire auxquels ils accèdent. Un titre certifié est la preuve que la formation apporte à ses étudiants les compétences, aptitudes et connaissances nécessaires à leur employabilité dans le domaine professionnel auquel ils se sont préparés.

Un titre certifié de niveau I correspond à une formation bac+5 ; le niveau II à une formation bac+3.

L’ESGCI, axé sur la professionnalisation de ses étudiants, a fait le choix de la reconnaissance professionnelle. Elle s’appuie pour ce faire sur des enseignants issus du monde de l’entreprise et une pédagogie en mode projet. 

8. Est-ce que je dois choisir ma spécialisation tout de suite ?

Lorsque vous candidatez à l’école, vous devez choisir votre spécialisation pour passer le concours correspondant. Votre choix sera cependant affiné lors de l’entretien réalisé avec un enseignant de l’école, et pourra évoluer au cours de votre scolarité en fonction de votre projet professionnel.

9. Je réalise que je me suis trompé de voie. Je souhaite me réorienter et intégrer une école de commerce en cours d’année. Est-ce possible ?

L’ESGCI propose pour certaines spécialisations des rentrées décalées en février. De nombreux étudiants en profitent, et ce pour différentes raisons : voyage, travail en cours, recherche d’emploi, études ou stages qui se terminent tardivement, projets personnels… L’année scolaire s’étend alors de février à juillet et permet de reprendre l’année suivante en octobre sur un rythme standard.

Rejoindre l’ESGCI en rentrée décalée, c’est donc gagner une année et pouvoir réaliser ses projets !

10. Initial, alternance… quel rythme choisir pour mes études ?

A l’ESGCI, vous avez la possibilité de réaliser vos études selon deux rythmes :

  • Le rythme initial pour toutes les années : temps plein à l’école suivi d’un temps plein en stage en entreprise
  • L’alternance à partir de la 3ème année : une semaine divisée entre 2 jours à l’école et 3 jours en entreprise

Si l’alternance attire beaucoup car elle permet d’acquérir une expérience professionnelle et de financer ses études, ce n’est cependant pas la solution adaptée à tous. Comment choisir le rythme qui vous convient ?

 

L’initial, c’est…

  • Un statut étudiant : congés scolaires, avantages et réductions de la carte étudiante
  • Un meilleur équilibre vie personnelle / vie étudiante : plus de temps pour les cours, les projets, les partiels, le travail personnel…
  • Des stages multiples pour une expérience professionnelle variée et diversifiée
  • La possibilité de réaliser une partie de ses études à l’international 
  • L’implication forte dans les projets professionnels et challenges d’entreprises

 

L’alternance, c’est…

  • Un contrat de professionnalisation rémunéré, avec un statut de salarié
  • Le financement de vos études par l’entreprise

Une forte pression et un rythme de travail soutenu, entre votre travail en entreprise et les exigences de vos études.